KIDS NOW® À L’HONNEUR DANS LE MAGAZINE KAZACHOK

Ce printemps, KIDS NOW® est à l’honneur dans le magazine du forum Kazachok, le salon incontournable pour l’industrie du Licensing depuis maintenant 14 ans. L’occasion pour l’agence de revenir sur les tendances qui drivent le marché des licences dans le cadre d’un article ‘market focus’ avec notamment un focus sur les licences majeures Disney du moment, à savoir Vaiana/Moana et Rogue One.  Un sujet que nous abordons plus en profondeur au sein de notre panorama CHARACTERS MARQUÉS traitant des personnages de marques et des licences sous le prisme des tendances auxquelles ils sont soumis depuis ces 10 dernières années. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Gilles Herrmann

LE REGARD KIDS NOW® SUR L’ACTU : LES MARQUES DE LUXE S’INTÉRESSENT TOUJOURS PLUS AUX NOUVELLES GÉNÉRATIONS !

En septembre, les marques (et notamment les marques de luxe) font aussi leur rentrée puisqu’elles présentent pour la plupart leurs nouvelles campagnes de communication. Et cette année encore, ce sont les Millennials & les Digitals Natives qui semblent être la cible privilégiée des plus grands noms du secteur.

Pour séduire ces nouvelles générations, mais aussi peut-être tou(te)s les sexygénaires en quête d’une nouvelle jeunesse, elles semblent opter pour 2 stratégies complémentaires :
> casser leurs codes de marques (un peu) et casser les codes de leur marché (beaucoup) à l’image des nouvelles campagnes Chanel ou Kenzo de cet automne

> mettre toujours plus en avant les héritiers des stars d’hier et d’aujourd’hui : après Georgia May Jagger, Gabriel-Kane Day-Lewis, Lilly Collins ou encore Lily-Rose Depp , ce sont Willow Smith et Margaret Qualley qui viennent jouer les égéries toujours chez Chanel & Kenzo.

Ces stratégies seront-elles payantes ? L’avenir devrait nous le dire très bientôt

bann_millennials_chanel_2016Enregistrer

POKÉMON GO : LA GRANDE INVAZION !

Souvenez-vous, nous vous avions déjà parlé en octobre 2015 du phénomène Pokémon Go avec notre article « Google & Nintendo misent sur la réalité augmentée pour séduire les nouvelles générations ». Ce jeu de réalité augmentée, issu de la collaboration entre Google, Nintendo et Niantic, permet grâce à l’appareil photo d’un smartphone et à sa géolocalisation, de capturer des Pokémons virtuels dans le monde réel.

Lancé le 7 juillet 2016 aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais aussi ‘piraté’ dans de nombreuses autres régions, le jeu est devenu, en moins d’une semaine, l’une des applications les plus téléchargées devant Tinder. Elle est également utilisée en moyenne 43 minutes par jour, soit une utilisation plus élevée que WhatsApp, Instagram, Snapchat et Messenger.  Un véritable phénomène générationnel, ayant déjà provoqué des rassemblements massifs de joueurs dans le monde entier, principalement issus de la génération Z.

bann_pokemon_july_02

Mais comment expliquer un tel succès ? L’une des réponses est peut-être celle que nous avions présentée lors de notre conférence Mascottes, Licences & Cie ce printemps, à savoir que Pokémon est la première licence à avoir véritablement réussi à fédérer via des thématiques et un concept fort les principales attentes paradoxales des digitals natives : Egotrips & Solidarité, Réel & Virtuel, Isolement & Connexion, K.G.O.Y & Kidults. Il n’est donc finalement pas si étonnant que malgré ses 20 années d’existence, la licence continue de séduire les nouvelles générations.

Si vous souhaitez découvrir notre analyse de la success story Pokémon ou l’un de nos Panoramas dédiés aux Mascottes, Licences et Cie ou aux Digital Natives, n’hésitez pas à contacter Gilles Herrmann.

DES LICENCES TOUJOURS PLUS ENGAGÉES

Dans notre récent panorama Mascottes, Licences et Compagnie, nous avons identifié six tendances clés influençant la création de nouveaux personnages imaginaires. L’une de ces tendances est la création de personnages véhiculant un message d’engagement fort sur une problématique sociétale actuelle (qu’elle soit environnementale, sociale, religieuse,…)

Cette tendance est aujourd’hui à nouveau illustrée avec force par les deux dernières productions Disney : « Le Monde de Dory » et « Vaiana La Légende du Bout Du Monde. » Si le premier brasse sensiblement les mêmes thèmes que Le Monde de Nemo, à savoir l’acceptation du handicap et de la différence, le second met à l’honneur la protection de l’environnement. L’héroïne, Vaiana (Moana dans la version anglaise) une jeune polynésienne intrépide y prônera en effet le respect de la Nature et des animaux sauvages.

Banniere_Blog_Moana_01

Ces deux films participent, à leur échelle, à un même objectif de sensibilisation des nouvelles générations. Un sujet que nous abordons plus en profondeur au sein de notre panorama Mascottes, Licences et Compagnie.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Gilles Herrmann.

LE PAIEMENT PAR SELFIE, BIENTÔT UNE RÉALITÉ ?

Payer en ligne avec un selfie : c’est la nouvelle idée des marques pour séduire les nouvelles générations. En effet, d’importants acteurs du marché comme Mastercard, Amazon et Alibaba entendent bien surfer sur cette tendance.

Amazon vient ainsi de déposer aux Etats-Unis, un brevet pour autoriser une transaction grâce à la reconnaissance faciale. Le géant du e-commerce américain explique que le client pourra sourire, cligner de l’oeil ou encore hocher de la tête en regardant l’objectif de son mobile afin de s’authentifier sur la plate-forme et valider son achat. L’objectif est double : tout d’abord s’assurer que l’interlocuteur est un être humain et aussi éviter qu’une simple photo ne soit utilisée de façon nuisible pour effectuer des paiements en ligne. Amazon n’innove en fait que peu car cela fait déjà un an qu’Alibaba, le concurrent chinois d’Amazon, teste son propre système de paiement en ligne baptisé « Smile to pay ». Mastercard, quant à lui, expérimente aussi depuis la même période aux Etats-Unis son programme « Selfie Pay » et doit déployer dès l’été 2016, dans 14 pays dont la France, une application permettant de valider un paiement en ligne avec un selfie.

Banniere_Blog_Seflie_02

Tous devront néanmoins se montrer transparents et convaincants quant au délicat sujet de la vie privée afin de parvenir à séduire un maximum de consommateurs. Une nouvelle preuve de notre entrée dans l’ère du nudisme social. Alors que les jeunes des années 60-70 ont fait la révolution sexuelle, ceux de la génération Z font eux celle de la vie privée! Un sujet que nous abordons plus en profondeur au sein des deux panoramas que nous dédions aux Millennials et aux Digitals Natives.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Gilles Herrmann.

 

 

NEWSLETTER LSA KIDS : LES 5 TYPOLOGIES DE MASCOTTES ET LICENCES SELON KIDS NOW ®

Suite à la conférence sur les Mascottes, Licences et Personnages de marque que l’agence KIDS NOW® a tenu fin mars, les 5 typologies majeures de mascottes et licences recensées par les équipes du Planning Stratégique ont été reprises dans divers media.
A titre d’illustration, cet article tiré de la dernière newsletter LSA Kids adressée aux décideurs de la grande consommation et de la distribution, qui reprend la classification détaillée dans la dernière édition de notre Panorama Mascottes, Licences et Cie.

KIDS NOW® À L’HONNEUR DANS LSA !

Cette semaine, KIDS NOW® est à l’honneur dans l’article dédié aux mascottes des marques MDD. L’occasion pour l’agence de revenir sur les 5 typologies de personnages majeures identifiées par ses sémiologues. Un sujet que nous abordons plus en profondeur au sein de notre panorama CHARACTERS MARQUÉS traitant des personnages de marques et des tendances auxquelles ils sont soumis depuis ces 10 dernières années. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Gilles Herrmann